Le Breton avait à sa disposition deux types de costume, celui de travail, porté tous les jours, et le costume réservé aux grandes occasions dit de cérémonie. Le costume avait une place importante dans la société bretonne traditionnelle, lui seul suffisait à marquer la commune d’origine et la classe sociale de son propriétaire. Le costume coûtait cher, c’était un investissement à vie et il était très mal venu pour une personne de condition modeste de porter un costume trop riche. De même, un jeune homme audacieux courtisant hors de ses frontières, mais trahi par son habit, s’attirait les foudres des garçons du village. 

Le costume a évolué au cours du temps, avec une forte différenciation locale au XIXe siècle, qui s'est accentuée jusqu'à la Première Guerre mondiale. C'est au XIXe siècle que le costume breton se diversifia : chaque bourg, chaque village, chaque quartier de ville mit son point d'honneur à se distinguer du voisin par le jeu des broderies et des couleurs. Et même chaque condition, chaque profession, chaque âge.... 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now